Masse monétaire

La masse monétaire d'un pays ou d'une zone économique est la totalité des valeurs susceptibles d'être converties en liquidités, c'est l'agrégat de la monnaie fiduciaire, des dépôts bancaires...



Catégories :

Politique monétaire - Finance

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... la masse monétaire est la quantité de monnaie dans une économie et elle est mesurée par la somme des moyens de paiement... (source : doc-etudiant)

La masse monétaire d'un pays ou d'une zone économique est la totalité des valeurs susceptibles d'être converties en liquidités, c'est l'agrégat de la monnaie fiduciaire, des dépôts bancaires et des titres de créances négociables, tous susceptibles d'être immédiatement utilisables comme moyen de paiement.

Elle est suivie par les banques centrales et publiée, offrant aux acteurs économiques une précieuse indication sur l'envisageable évolution des prix selon la théorie quantitative de la monnaie.

En 2009, la base monétaire mondiale émise par les banques centrales est estimée à à peu près 11000 milliards de dollars[1].

Composants de la masse monétaire

Évolution des différents composants de la masse monétaire aux États-Unis, entre 1959 et 2006
Évolution des différents composants de la masse monétaire en Zone euro, entre 2000 et 2009

Pendant une longue période, la monnaie était exprimée en fonction d'une certaine quantité de métaux précieux, l'or, l'argent, c'est le bimétallisme ou le monométallisme. En principe, la masse monétaire était égale aux réserves métalliques dans les coffres des banques centrales. Ce dispositif a définitivement disparu le 15 août 1971 lorsque les États-Unis ont abandonné la convertibilité-or de leur monnaie qui, depuis les Accords de Bretton Woods, servait de référence mondiale et de devise de réserve pour les banques centrales.

Les composantes de la masse monétaire sont des agrégats. Les agrégats monétaires sont des indicateurs statistiques comprenant dans des ensembles homogènes les moyens de paiement détenus par les agents d'un territoire donné. Il y a plusieurs niveaux d'agrégats statistiques dans la masse monétaire, selon le degré de liquidité.

Les billets de banque et les pièces de monnaie ne forment qu'une fraction de la monnaie en circulation, la en représente désormais plus de 90 %. Si la banque centrale produit la monnaie fiduciaire, les banques commerciales créent la monnaie scripturale en accordant des crédits sous l'égide des banques centrales. «Les crédits font les dépôts», selon un adage cependant simplificateur.

Le 23 mars 2006, le Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis a cessé la publication de l'agrégat monétaire M3 (communiqué). Cependant ce site continue à l'estimer.

La BCE publie les agrégats monétaires de la zone euro[2]. Ils sont , au 1er janvier des années référencées et en milliards d'euros de :

M1 M2 M3
2002 2 279 4 616 5 768
2003 2 499 4 915 6 146
2004 2 727 5 232 6 538
2005 2 949 5 570 7 081
2006 3 480 6 075 7 743
2007 3 830 7 340 8 646
2008 3 973 8 010 9 386
2009 (3eme Trimestre) 4 399 8 182 9 408
2009 (Sept 09) 4 403 8 187 9 415
2009 (Oct 09) 4 459 8 195 9 379
2009 (Nov 09) 4 454 8 162 9 334
2009 (Déc 09) 4 479 8 167 9 323
2010 (Jan 10) 4 550 8 210 9 313

A fin septembre 2009, les 322 millions de citoyens de la zone euro, s'appuient sur une monnaie qui représente 28 400 euros par citoyen.

Représentation graphique

Base et masse monétaires de la zone euro, octobre 2009

Impact des variations de la masse monétaire sur l'inflation

Les monétaristes considèrent que le niveau de la masse monétaire est important parce qu'il a un impact direct sur l'inflation selon l'équation :

MV = PQ

où M représente la masse monétaire, V la «vélocité de la monnaie», le nombre de fois qu'une unité monétaire change de main chaque année, P le prix moyen des produits vendus chaque année et Q la quantité moyenne vendue chaque année.

En d'autres termes, si la masse monétaire augmente plus vite que la croissance du produit national brut, il est selon eux plus que probable que l'inflation va suivre.

Régulation du niveau de la masse monétaire

Les banques centrales peuvent faire par mesure réglementaire fluctuer ces masses monétaires : en autorisant les banques à prêter une proportion plus ou moins grande des fonds qu'elles ont en dépôt, il est envisageable par exemple de faire fluctuer la quantité de liquidités en circulation. Un outil plus courant est de faire fluctuer son taux directeur qui a une incidence sur le taux des prêts (et de l'épargne) bancaires.

Notes et références

  1. Février 2009 : Quel prix d'actif va "exploser" en premier ?, Natexis Banques Populaires.
  2. Agrégats monétaires de la zone euro sur le site de la BCE

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : monétaire - masse - monnaie - banques - 2009 - agrégat - dépôts - centrales - euro - zone - selon - liquidités - moyen - billets - fiduciaire - évolution - prix - composants - états - unis -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Masse_mon%C3%A9taire.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 26/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu