Liste des pertes de trading

Le tableau suivant est une liste des «pertes de trading», ayant généralement pour origine des fraudes ou des tricheries bancaires.


Catégories :

Finance

Le tableau suivant est une liste des «pertes de trading»[1], ayant généralement pour origine des fraudes ou des tricheries bancaires. Occasionnellemen, celles-ci ont génèré d'importantes restructurations des sociétés concernées, ou alors leur faillite.

La liste n'est pas exhaustive en ce qui concerne les pertes inférieures à un milliard de dollars.

Les dix pertes supérieures à un milliard de dollars US

Nom Montant de la perte
(en milliard de dollars)
Nationalité Société Produit financier à l'origine de la perte Année
Jérôme Kerviel 7, 26[2] (4, 9 M€) France France Société générale Contrats à terme sur European Index (voir article détaillé) 2008
6, 5[3] Canada Canada Contrats à terme sur gaz 2006
Giancarlo Parretti 5[4] Italie Italie Crédit lyonnais 1990
4, 6[5] États-Unis États-Unis Long Term Capital Management Taux d'intérêt et produits dérivés sur actions 1998
2, 6[6][1] Japon Japon Sumitomo Corporation Contrats à termes sur cuivre 1996
2, 5[7][1] Autriche Autriche Monnaie et swap de taux d'intérêt 2006
1, 7[1] États-Unis États-Unis Comté d'Orange Dérivés de taux 1994
1, 6[1] Allemagne Allemagne Contrats à terme sur pétrole 1993
Nick Leeson 1, 3[8] Royaume-Uni Royaume-Uni Barings Contrats à terme sur Nikkei 1995
1, 1[1] Japon Japon Obligations 1995

Les pertes inférieures à un milliard de dollars US

Nom Montant de la perte

en milliards de dollars

Nationalité Société Source de la perte Année
Boris Picano-Nacci 0, 975[1] (0, 751M€) France France Caisses d'Epargne Options sur actions 2008
David Lee 0, 8[1] États-Unis États-Unis Bank of Montreal Options sur gaz naturel 2007
Friedhelm Breuers 0, 8[1] Allemagne Allemagne Actions ordinaires et privilégiées Volkswagen AG 2007
Daniel Castelleoni 0, 7 Brésil Brésil Banco PINE 2007
John Rusnak 0, 7 États-Unis États-Unis Allied Irish Banks Devises 2002
Peter Young 0, 7[1] Royaume-Uni Royaume-Uni Actions 1997
Chen Juilin 0, 6 République populaire de Chine Chine Futures et Options pétroliers 2004
Ramy Goldstein 0, 5[1] Dérivés globaux 1998
Joseph Jett 0, 4[1] États-Unis États-Unis Obligations d'Etat 1994
Michæl Berger 0, 4[1] États-Unis États-Unis Actions sur Technologies de l'information au cours de la bulle Internet 2000
Wolfgang Kulterer 0, 4[1] Autriche Autriche Devises 2004
(non révélé) 0, 4 Obligations d'entreprises 2001
(non révélé) 0, 4 France France CIC-Crédit mutuel Dérivés action 2005
Richard "Chip" Bierbaum 0, 35[1] États-Unis États-Unis Calyon Credit Indices 2007
Luke Duffy 0, 3[1] Australie Australie National Australia Bank Devises 2004
Liu Qibing 0, 2[1] République populaire de Chine Chine Futures sur le cuivre 2006
Howard Rubin 0, 25[1] États-Unis États-Unis Trading de crédits hypothécaires (IOs et POs) 1987
Raymond Mains 0, 2[1] États-Unis États-Unis Procter & Gamble Derivés de taux 1994
Kyriacos Papouis 0, 2[1] Royaume-Uni Royaume-Uni Options sur taux 1997
Eduard Nodilo 0, 1[1] Croatie Croatie Devises 2002

Notes et références

  1. Liste des cracks du Krach Marianne2 29 janvier 2008
  2. Société générale : la justice a ouvert une enquête préliminaire après le dépôt de trois plaintes, lemonde. fr, 25 janvier 2008
  3. Le Figaro
  4. Olivier Pastré, Jean-Marc Sylvestre, Le roman vrai de la crise financière, p. 229, 2008, éditions Perrin.
  5. When genius failed Roger Lowenstein Random House, September 2000
  6. TIME International 24 Juin 1996
  7. Nouvel Obs 16 juillet 2007
  8. Site officiel de Nick Leeson

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : unis - états - pertes - actions - sociétés - milliard - dollars - contrats - terme - 2008 - taux - 2007 - dérivés - options - devises - liste - france - 2006 - crédit - 1994 -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pertes_de_trading.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 26/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu