Kondor+

Kondor+ est un progiciel édité par Reuters Financial Software. Dédié à la salle de marché, il est utilisé par quelque 13000 traders, dans plus de 230 banques d'investissement réparties dans quelque 60 pays.



Catégories :

Progiciel - Risque (finance) - Finance - Trading

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • A powerful, enterprise-wide risk management system for middle office that enables you to manage financial risk in a global economy. Reuters Kondor Global... (source : recruititassociates)
  • Kondor+ est le module front- office faisant partie de la suite intégrée Kondor, proposée par le groupe Reuters. Ses trois grandes fonctionnalités (... ) (source : asset)
  • Ingénieur Support Reuters Kondor + / KTP - Carrière-Cadre.... La formation et le support aux opérateurs de marchés Front Office Middle/Back Office ;... (source : carrierecadre)

Kondor+ est un progiciel édité par Reuters Financial Software (anciennement Effix). Dédié à la salle de marché, il est utilisé par quelque 13000 traders, dans plus de 230 banques d'investissement réparties dans quelque 60 pays.

Instruments financiers couverts

Kondor+ prend en charge toute la palette des instruments traités sur les marchés financiers, à l'exception cependant des matières premières :

Kondor+ permet aussi de gérer des prêts et swaps de taux amortissables.

Fonctionnalités couvertes

Le produit est originellement ciblé sur le créneau du risk-management, dans la mesure où il comprend :

Lancé en 2001, Kondor+ Trade Processing (K+TP) est un module back-office asservi[1] à Kondor+. Les fonctionnalités de ce module sont :

Le discours commercial sur le produit s'infléchit alors, présentant désormais Kondor+ comme une application de front-to-back intégré ou de STP (Straight-through processing).

Caractéristiques techniques

Kondor+ a une architecture trois tiers, est développé en C/C++ et s'appuie sur le SGBD Sybase. La base de données dépasse les 1000 tables et le code applicatif approche plusieurs millions de lignes dont plus de 50% générées par des automates propriétaires de génération de code C et SQL (KDB) .

Principaux concurrents

Forces et faiblesses

Forces

Faiblesses

Historique

Politique de marque


Chiffres clé

Notes et références

  1. on ne peut l'installer sans ce dernier
  2. Kondor+ est créé en 1992 avant que les progiciels de serveur d'application s'imposent sur le marché
  3. [1] Site officiel de Sybase – Présentation d'Open Server
  4. [2] Site officiel de Tibco – Présentation de Rendezvous
  5. [3] Site officiel de Thomson Reuters – Présentation de RMDS
  6. Illimitéty n'arrive cependant pas à industrialiser le produit, et est racquis par Sungard, en 1997, qui en arrête la commercialisation
  7. [4] "Sungard Data Systems Inc. To Acquire Renaissance Software Inc. ", PR Newswire
  8. [5] Historique de Mysis (en anglais)
  9. [6] Gartner, "Merged Wall Street Systems/Trema Seeks Broader Market Penetration", août 2006
  10. [7], AFTE, "Logiciels de gestion de trésorerie : trouver la meilleure solution dans un univers en mutation", dossier, mai 2007
  11. 3 700 positions en 1997
  12. Technology Survey 2008, Asia Risk

Liens externes

Site officiel de Thomson Reuters – Présentation de Kondor+ (en français)


Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : kondor - reuters - office - produit - back - marché - change - instruments - application - développé - données - progiciel - effix - premières - position - serveur - thomson - financial - software - taux - fonctionnalités - risk - front - temps - ihm - vers - racquis - sites - financiers - swaps -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Kondor%2B.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 26/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu