Évaluation d'obligation

L'évaluation d'une obligation revient à trouver ce qu'elle devrait valoir habituellement dans les conditions actuelles du marché par une opération mathématique dite d'actualisation, en déterminant la valeur actuelle théorique de la totalité des flux qui la composent.



Catégories :

Analyse financière - Finance d'entreprise - Finance - Marché obligataire

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Évaluation des obligations : 3 cas. Cours boursier & valeur nominale de l'obligation ? Pas forcément semblables. Rendement ? ? Cas des obligations au pair... (source : )
  • Eonia, taux LIBOR / EURIBOR, taux FRA; Obligations : caractéristiques, évaluation à partir des zéro-coupons; Swaps : caractéristiques, évaluation des deux... (source : barchen)

L'évaluation d'une obligation revient à trouver ce qu'elle devrait valoir habituellement dans les conditions actuelles du marché par une opération mathématique dite d'actualisation, en déterminant la valeur actuelle théorique de la totalité des flux qui la composent. Les taux d'actualisation choisis pour cette opération sont déterminés par l'observation de ceux déjà appliqués sur le marché à des obligations identiques par la durée, la liquidité et le risque de crédit présenté.

La valeur théorique d'une obligation, de même que son prix sur le marché, changent en permanence sous l'effet :

Cas des obligations à taux variable

Article détaillé : Obligation à taux variable.

Cas des obligations à taux fixe

Le principe général est que, mécaniquement, les prix des obligations à taux fixe évoluent à l'inverse des taux d'intérêt : si les taux montent, les prix baissent, et vice versa. Une simplification fréquemment utilisée du raisonnement est la suivante :

Principes généraux de formation des prix

Les marchés directeurs des taux d'intérêt

Aux États-Unis et dans la zone euro, mais aussi, dans une moindre mesure, au Japon et en Grande-Bretagne, il existe en permanence deux marchés de référence des taux d'intérêt de 0 à 30, ou alors 50 ans, d'une particulièrement grande liquidité :

Pour les taux d'intérêts des autres devises, cela est certes légèrement moins vrai, mais les principes restent les mêmes.

Le marché des emprunts d'État apporte la courbe des taux d'intérêt sans risque; celui des swaps, celle des taux d'intérêt interbancaires.

Les taux des emprunts d'État se forment suivant l'offre et la demande instantanée concentrée sur les futures.

Cas des obligations comportant un risque de crédit

La valorisation d'un instrument de taux comportant, contrairement aux emprunts d'État, un risque de crédit, comme une obligation émise par une collectivité locale, une entreprise, un État étranger, etc, s'effectue en principe en :

Le montant, exprimé en points de base, dont il faudrait déplacer parallèlement, le plus souvent vers le haut, la totalité de la courbe des taux zéro-coupon des emprunts d'État pour que l'actualisation des flux de d'obligation sur cette nouvelle courbe corresponde à son prix effectivement constaté sur le marché, est nommé le spread de crédit de l'obligation.

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : taux - obligation - marché - intérêt - états - emprunts - valeur - risque - prix - actualisation - crédit - principe - courbe - flux - liquidité - fixe - émises - instrument - actuelles - opération -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89valuation_d%27obligation.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 26/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu