Économie comportementale

L'économie comportementale est un champ de la science économique qui étudie le comportement des êtres humains dans les situations économiques.


Catégories :

Économie comportementale - Finance

Recherche sur Google Images :


Source image : lefigaro.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'économie comportementale est un domaine de connaissance qui étudie comment les individus et les institutions font leurs choix économiques, ... (source : pgreenfinch.pagesperso-orange)
  • ... Le gros problème de l'économie comportementale est qu'en... au sens de la théorie économique est une vision plus que réductrice ou mal... (source : rationalitelimitee.wordpress)
  • Mais l'économie comportementale est aussi basée sur des ... sur notre vision "interne" des êtres humains comme agents économiques, ... (source : liberaux)

L'économie comportementale est un champ de la science économique qui étudie le comportement des êtres humains dans les situations économiques. L'un des principaux objectifs de l'économie comportementale est surtout de décrire et d'expliquer pourquoi, dans certaines situations, les êtres humains adoptent un comportement qui peut sembler paradoxal ou non-rationnel, c'est-à-dire contraire à ce que prédirait la théorie de l'Homo œconomicus. Ce courant de recherche s'appuie par conséquent énormément sur l'expérimentation en laboratoire (économie expérimentale) ou le recueil de données réelles et se trouve par conséquent à l'interface avec la psychologie.

L'économie expérimentale est une discipline qui s'est énormément développée depuis la fin du XXe siècle, Daniel Kahneman a d'ailleurs reçu, en 2002, le «prix Nobel» d'économie pour ses travaux pionniers dans ce domaine. Autre domaine dans le champ des sciences économiques, la finance comportementale est l'étude plus spécifique des comportements en situation de marché financier et insiste par conséquent plus sur leur dimension collective.

Les bases conceptuelles

Certains, du fait du voisinage sémantique entre behavioral economics, l'appellation apportée par les chercheurs américains, et behaviorism, considèrent que ce domaine s'inspire principalement de la psychologie behaviouriste ou comportementaliste. Cependant, à la différence de celle-ci, l'économie comportementale ne se limite pas à une simple étude des symptômes (effets économiques en l'occurrence) et du couple stimulus — réaction, même si les phénomènes de sous-réaction / surréaction, étudiés surtout par Richard Thaler, font partie de cette discipline d'analyse économique. Elle fait appel aussi à de nombreux autres concepts, tant de la psychologie individuelle que de la psychologie sociale, surtout tout ce qui a trait aux biais cognitifs et émotionnels, qu'ils soient individuels ou résultent d'effets de groupe (conformisme... ).

Méthodes utilisées et phénomènes constatés

L'économie comportementale étudie ces phénomènes tant par des études de terrain et l'analyse de séries statistiques, que par des méthodes proches de celles de l'économie expérimentale, laquelle consiste à simuler en laboratoire les comportements économiques individuels par le truchement des jeux.

Les avancées de la neuroéconomie contribuent à ces recherches. Notons aussi qu'une bonne partie des recherches de l'économie comportementale et des phénomènes constatés sont communs avec ceux de la finance comportementale, au point que les deux disciplines sont fréquemment regroupées. Les constatations portent surtout sur le fait que la prise de décision économique est impactée par des facteurs psychologiques, tant cognitifs qu'émotionnels, qui s'écartent en partie de la rationalité attribuée à l'homo œconomicus.

À noter enfin, et la question est commune à la totalité des branches de l'économie expérimentale, qu'il est délicat d'extrapoler les comportements individuels ou de petits groupes à la totalité de l'économie. D'autant que, au sein d'une foule ou d'une masse l'individu tend à modifier son comportement.

Par conséquent l'étude des comportements des populations, ou du moins des segments de population (types d'agents économiques) est aussi indispensable. Cela relève de techniques de la sociologie, à la fois sous forme d'enquêtes et d'inférences statistiques. Ces études peuvent difficilement donner lieu à des expérimentations à grande échelle sur le terrain, ce qui poserait le problème éthique de la manipulation collective.

Voir aussi

Bibliographie

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : économie - économique - comportementale - comportement - science - expérimentale - étude - conséquent - psychologie - phénomènes - situations - recherche - discipline - domaine - partie - analyse - individuels - champ - étudie - êtres -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_comportementale.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 26/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu