Dépenses fréquentes en liquide

Les dépenses de consommation des ménages peuvent être décomposées en «dépenses habituelles en liquide» et autres dépenses.


Catégories :

Inflation - Taux d'intérêt - Finance - Macroéconomie - Comptabilité nationale

Les dépenses de consommation des ménages peuvent être décomposées en «dépenses habituelles en liquide» (DFL) et autres dépenses (non-DFL). L'évolution différente des indices de prix de ces deux types de dépenses permet d'expliquer en partie pourquoi l'inflation ressentie par une grande partie de la population est supérieure à celle mesurée par les indices des prix à la consommation. Le concept est proche de ceux de dépenses pré-engagées et de dépenses contraintes.

Le concept de DFL

Le consommateur est bien plus sensible aux variations (en particulier les hausses) des biens de consommation courante, les produits et services «consommés l'ensemble des jours» et payés en liquide. On peut ainsi isoler dans les dépenses de consommation les «dépenses habituelles en liquide» (DFL) [1], dépenses habituelles (par exemple, réalisées généralement au moins une fois par mois) et payées en liquide : monnaie, carte de crédit, chèque et moyens identiques - mais non par prélèvement automatique. Les dépenses «non DFL» sont alors les dépenses pré-engagées et les dépenses occasionnelles (réalisées généralement moins d'une fois par mois). Une croissance plus rapide de l'indice des prix des DFL, comparée à celle de l'indice des non-DFL, pourrait expliquer au moins en partie pourquoi de nombreux consommateurs sont convaincus que les prix augmentent plus vite que ne le montrent les indices de prix à la consommation habituels.

Résultats

IPCH : DFL & non-DFL, 1997-2008

Utilisant les données de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) des Etats membres de l'Union européenne, Eurostat a ainsi calculé un indice des prix des DFL, couvrant 45, 6% du total de la consommation des ménages en 2009, et un indice des non-DFL (54.4% du total). L'IPCH est égal la moyenne pondérée des deux indices[2].

Comme le premier graphique l'indique, l'indice des prix des DFL a depuis 1997 toujours été beaucoup supérieur à celui des non-DFL : les prix des biens et services faisant partie des dépenses courantes payées en liquide augmentent toujours plus vite que les dépenses occasionnelles et les dépenses pré-engagées. Un examen des indices de janvier 2006 à janvier 2009 en glissement (indice des prix du mois sur les prix du même mois de l'année précédente) montre que la différence s'est énormément accrue à partir de la mi-2007, suite à la forte hausse des prix des produits alimentaires et des carburants[3].

IPCH : DFL & non-DFL, jan. 2006-jan. 2009

De plus, depuis décembre 2008, et pour la première fois en 12 ans, l'indice des prix des DFL croît moins vite que celui des non-DFL (second graphique). Pour certains observateurs, ce phénomène devrait entraîner chez la plupart de consommateurs un ressenti de la hausse des prix moindre que l'inflation réelle et pourrait permettre une reprise de la consommation des ménages[4].

Définition opérationnelle des DFL par Eurostat

Les DFl incluent (codes COICOP[5] entre parenthèses)

Les DFL excluent :

Notes

  1. En anglais : «frequent out-of-pocket purchases», ou FROOPP.
  2. Mile, Ibolya “HICP - Frequent Out-of-pocket Purchases - A New Special Aggregate”, Statistics in Focus, Economy and Finance, No. 15/2009, Eurostat, Feb. 2009, 8 pp.
  3. Jovic, Ivana “Vision or Statistics?”, PBZ Weekly Analysis, No. 220, March 16, 2009, pp. 1-2.
  4. Atkins, Ralph “EU Consumers Buy into Lower Inflation”, Financial Times, March 16, 2009. “EU Consumers Buy into Lower'froopp'Inflation”. Financial Times, March 17, 2009
  5. Classification des fonctions de consommation des ménages

Recherche sur Google Images :



"Dépenses fréquentes en liquide"

L'image ci-contre est extraite du site fr.wikipedia.org

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (330 × 483 - 59 ko - png)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : dépenses - dfl - prix - indices - services - consommation - 2009 - liquide - produits - ménages - partie - biens - mois - ipch - articles - habituelles - pré - engagées - consommateur - hausses -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9penses_fr%C3%A9quentes_en_liquide.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 26/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu