Banque d'Espagne

La Banque d'Espagne est la banque centrale du royaume d'Espagne. Elle fut créée en 1782 et est membre du Système européen de banques centrales.



Catégories :

Banque espagnole - Économie espagnole - Institution espagnole - Banque centrale - Finance de marché - Finance - Système européen de banques centrales

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Un grain de sable, les 90% des reserves d'or espagnol, .... En 1936, la Banque d'Espagne est constituée en société anonyme par actions (à... (source : jeuxvideo)
  • Le Logement représente plus de 10 pour cent de l'économie de l'Espagne. La Banque d'Espagne est préoccupée par la santé des petits prêteurs régional avec... (source : crise-financiere)
  • ... Les mesures annoncées par le gouvernement espagnol s'inscrivent... que réclame aussi la Banque d'Espagne est quelque chose qui..... des réserves financières accumulées par une large fraction de la classe ouvrière.... (source : mondialisme)
Banque d'Espagne
Banco de España
Banque d'Espagne

Siège Madrid (Espagne Espagne)
Création 1782
Président Miguel Ángel Fernández Ordóñez
Zone monétaire Europe Zone euro
Devise Euro
Code ISO 4217 EUR
Réserves 14, 972 milliards d'€ en 2006
Site officiel (es) www. bde. es
Façade nord de la Banque d'Espagne dans la rue d'Alcalá de Madrid. Les réserves d'or gardées dans ce bâtiment jusqu'en 1936 furent envoyées en URSS au cours de la guerre d'Espagne.

La Banque d'Espagne est la banque centrale du royaume d'Espagne. Elle fut créée en 1782 et est membre du Système européen de banques centrales.

Durant la guerre d'Espagne, ses réserves d'or sont devenues l'or de Moscou suite à son transfert vers l'URSS en 1936.

Situation durant la guerre d'Espagne

Quelques mois avant le début de la guerre civile, les réserves espagnoles mobilisables sont localisées, en mai 1936, au quatrième rang mondial dans les statistiques internationales[1]. Elles ont été constituées, pour leur plus grande part, durant la Première Guerre mondiale, durant laquelle l'Espagne est restée neutre. Grâce aux études de la documentation de la Banque d'Espagne[2], on sait que ces réserves se trouvent essentiellement au siège central de Madrid, dans les agences régionales de cette banque, et dans d'autres dépôts mineurs à Paris, depuis 1931, et sont constituées en majeure partie par des devises étrangères et espagnoles, tandis que la fraction en or monétaire est de moins d'un pour dix mille (0, 01 %) et la quantité d'or en barre insignifiante (il n'y avait que 64 lingots) [3].

La valeur des réserves mobilisables est connue par les diverses publications officielles régulières; ainsi le New York Times du 7 août 1936[3] mentionne le montant de 718 000 000 de dollars US (de l'époque) pour les disponibilités au siège de Madrid. Pour l'historien Ángel Viñas, ce nombre représente de 635 à 639 tonnes d'or fin ou de 20, 42 et 20, 54 millions d'onces troy[4]. Suivant le bilan de la Banque d'Espagne au 30 juin 1936, publié dans la (es) Gaceta de Madrid (aujourd'hui devenu le Boletín Oficial del Estado, Journal Officiel de l'État) en date du 1er juillet 1936, les réserves d'or existantes, trois semaines avant le début du conflit, atteignent une valeur de 2 200 000 000 de pesetas-or, soit l'équivalent de 5 240 000 000 de pesetas réelles (de l'époque). Viñas calcule que le nombre de 719 000 000 de dollars US de 1936 correspond, actualisé selon les indices de l'inflation, à 9 725 000 000 dollars US de 2005. En comparaison, les réserves disponibles en septembre 2005 de l'Espagne n'atteignent que 7 509 000 000 dollars US[5].

En 1936, la Banque d'Espagne est constituée en société anonyme par actions (à l'instar de ses homologues la Banque de France et la Banque d'Angleterre) avec un capital de 177 000 000 de pesetas, divisé en 354 000 actions nominatives de 500 pesetas chacune. N'étant pas propriété de l'État[6] l'institution est soumise au contrôle du Gouvernement, qui en sert à désigner le "Gouverneur" et du " (es) Ministerio de Hacienda (Espagne) " (Ministère espagnol de l'économie, du trésor et des finances) qui appelle plusieurs membres du Conseil général de la banque[3].

La "Ley de Ordenación Bancaria (LOB) " (Loi sur l'organisation des banques) de 1921 (ou "Loi Cambó") [7] essaie pour la première fois d'organiser les relations entre la Banque d'Espagne comme Banque centrale et le secteur bancaire privé. La loi règlemente aussi les conditions pour la mobilisation par la Banque de ses réserves : la Banque doit obtenir l'autorisation préalable du Conseil des Ministres. Sur base de l'article 7ème de l'article 1er, la "LOB" accorde au Gouvernement la faculté de faire appel à la Banque d'Espagne pour demander la vente d'or, exclusivement "pour influencer le cours de change de la peseta, exercer des interventions sur les marchés des changes internationaux et réguler le marché monétaire", en quel cas la Banque d'Espagne participerait à ladite action avec des montants égaux à ceux arbitrés par le Trésor public.

Notes et références

  1. Statistiques de la Banque des Paiements Internationaux de Bâle, Sixième rapport annuel du 11/5/1936. Confer (Viñas 2006 :112)
  2. (Viñas 2006 :111)
  3. (Viñas 2006 : 111)
  4. L'once troy (symbole oz t) est égale au douzième de la livre troy (d'après la ville de Troyes) et vaut 31, 103 g dans le Dispositif de poids de troy ; l'once troy est surtout utilisée pour la cotation de métaux précieux, comme l'or et l'argent.
  5. (Viñas 2006 : 112)
  6. Elle ne le devient pas avant le Décret-Loi 18/1962 du 17/6/1962, sur la nationalisation et la réorganisation de la Banque d'Espagne ([1]).
  7. Reconstituée le 24/1/1927 et modifiée par la loi du 26/11/1931

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : banque - espagne - réserves - 1936 - viñas - madrid - 2006 - guerre - troy - pesetas - loi - durant - dollars - siège - monétaire - officiel - centrale - constituées - onces - actions -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_d%27Espagne.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 26/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu