Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest

La Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest ou BCEAO est un établissement public international comprenant huit pays de l'Afrique de l'Ouest membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine ...



Catégories :

Économie en Afrique - Organisation panafricaine - Banque centrale - Finance de marché - Finance

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • de la BCEAO. Rapport annuel 2007 de la BCEAO - version portugaise... Revue de la Stabilité Financière dans l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine... L'administration et les comptes de la Banque Centrale... (source : bceao)
Siège de la BCEAO à Dakar
Agence de Ziguinchor (Sénégal)
La BCEAO à Bamako (Mali)

La Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest ou BCEAO est un établissement public international comprenant huit pays de l'Afrique de l'Ouest membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine :

  • Bénin Bénin
  • Burkina Faso Burkina Faso
  • Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
  • Guinée-Bissau Guinée-Bissau (depuis le 2 mai 1997)
  • Mali Mali
  • Niger Niger
  • Sénégal Sénégal
  • Flag of Togo.svg Togo

Créée en 1962 aux termes du Traité de l'Union monétaire ouest-africaine, elle est en charge, en concertation avec les banques centrales nationales des pays membres, de :

Grâce à un accord monétaire avec la France, le franc CFA BCEAO a été convertible avec le franc français jusqu'en fin 1999, par un taux fixe (révisable) garanti par le dépôt par la BCEAO d'un fond de réserve à la Banque de France, constitué par les apports des banques centrales nationales (BCN) de chaque pays membre de la CEMAC.

En fin 1999, l'euro ayant remplacé le franc français, l'accord monétaire avec la France a été maintenu (après accord de la BCE), mais redéfini par un taux fixe avec l'euro toujours garanti (sous certaines conditions) par la Banque de France, en échange du maintien du fond de réserve.

Cependant, la BCEAO reste libre de composer des fonds de réserve supplémentaires (en métal ou en devises) avec d'autres banques centrales pour favoriser le commerce international et disposer de réserves de change supplémentaires dans d'autres devises que l'euro, ou de mettre fin à la convertibilité du franc CFA BCEAO avec l'euro si indispensable.

Le siège de la BCEAO est localisé à Dakar (Sénégal). Son gouverneur est , depuis le 17 janvier 2008, l'Ivoirien Philippe-Henri Dakoury-Tabley frère du ministre Louis-André Dacoury-Tabley (Forces nouvelles), l'économiste Paul Antoine Bohoun Bouabré a lui été écarté. Ce dernier succède à son compatriote Charles Konan Banny qui a en premier lieu occupé ce poste de 1990 à 1993 à titre intérimaire, suite à la démission d'Alassane Dramane Ouattara, lui-aussi Ivoirien, devenu Premier ministre, avant d'en devenir titulaire en 1994. Devenu lui-aussi Premier ministre de Côte d'Ivoire en 2005, Charles Konan Banny avait cédé la place à l'intérimaire burkinabé Justin Damo Baro. Ce dernier n'a pas été titularisé en vertu d'un accord tacite - d'ailleurs de plus en plus controversé[réf.  nécessaire] - selon lequel le poste de gouverneur doit revenir au pays qui a la plus grande masse financière, par conséquent à la Côte d'Ivoire.

Sources

Bibliographie

Compléments

Lien externe

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : bceao - banque - monétaire - centrale - états - ouest - pays - membres - afrique - franc - réserves - union - accord - france - euro - université - sénégal - africaine - côte - ivoire -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_centrale_des_%C3%89tats_de_l%E2%80%99Afrique_de_l%E2%80%99Ouest.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 26/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu